flamberge


flamberge

flamberge [ flɑ̃bɛrʒ ] n. f.
• 1517; nom de l'épée de Renaud de Montauban, d'ab. Froberge, Floberge, n. pr. germ., puis Flamberge, par attract. de flamme
Vx Longue épée. Loc. Mettre flamberge au vent : tirer l'épée; partir en guerre, s'apprêter à se battre. « Lazare, au moment de l'affaire Dreyfus, mit flamberge au vent » (A. Gide).

flamberge nom féminin (de Flamberge, nom de l'épée de Renaud de Montauban, du germanique Froberga, avec l'influence de l'ancien français flamble, flamme) Aux XVIIe et XVIIIe s., longue épée de duel très légère. ● flamberge (expressions) nom féminin (de Flamberge, nom de l'épée de Renaud de Montauban, du germanique Froberga, avec l'influence de l'ancien français flamble, flamme) Mettre flamberge au vent, tirer l'épée.

⇒FLAMBERGE, subst. fém.
Aux XVIIe et XVIIIe siècles, longue épée à lame fine, ayant une garde à coquille ajourée, un long pommeau et des quillons souvent retournés en spirale, généralement utilisée pour les duels. À son allure cavalière et minaudée, au cliquetis de ses éperons, à sa flamberge retroussant l'orée de son mantelet, on flairait aisément le gentilhomme (BOREL, Champavert, 1833, p. 112).
Mettre flamberge au vent. Tirer l'épée, dégainer. Il mit, avec la promptitude de l'éclair, flamberge au vent et tomba en garde. De son côté, Lampourde n'avait pas été moins prompt à dégainer (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 341).
Au fig. Montrer une ardeur combative, partir en guerre. Le professeur (...) avait tiré flamberge au vent et lui avait dit qu'elle ne savait pas la valeur de l'argent (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 603). Lazare, au moment de l'affaire Dreyfus, mit flamberge au vent (GIDE, Si le grain, 1924, p. 544).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. [Ca 1180 Floberge, nom d'une épée (Fierabras, éd. A. Kroeber et G. Servois, 654)]; 1581 flamberge « épée » (TOURNEBU, Les Contens, IV, 2 ds HUG.). Du germ. froberga, attesté comme nom fém. (Frödeberga, , v. KLUGE). Floberge a été déformé en flamberge sous l'infl. de flambe « flamme », v. flamme. L'all. a repris Flamberg au fr. (attesté dès 1575, v. KLUGE; WEIGAND). Fréq. abs. littér. :20. Bbg. COUNSON (A.). N. épiques entrés ds le vocab. commun. In : [Mél. Chabaneau (C.)]. Rom. Forsch. 1907, t. 23, pp. 406-407. — SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 91, 270, 280.

flamberge [flɑ̃bɛʀʒ] n. f.
ÉTYM. 1517; nom de l'épée de Renaud de Montauban, héros de chansons de geste, d'abord appelée Froberge, Floberge (v. 1180), nom propre germanique, puis Flamberge, par attr. de flamme.
1 Loc. (1629, in D. D. L.). Mettre flamberge au vent : tirer l'épée ( Dégainer).(1673). Fig. Partir en guerre, s'apprêter à se battre.
1 J'ai reçu des nouvelles de mon fils; c'est de la veille d'un jour qu'ils croyaient donner bataille (…) Il avait une grande envie de mettre un peu flamberge au vent.
Mme de Sévigné, 341, 30 oct. 1673.
2 Suis-je un beau raffiné, vainqueur de l'univers,
Mettant flamberge au vent pour un mot de travers.
Baudelaire, Premiers poèmes, XXI.
3 (…) Lazare, au moment de l'affaire Dreyfus, mit flamberge au vent et assuma le rôle important que l'on sait (…)
Gide, Si le grain ne meurt, I, X.
2 (1872). Faux cierge.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Flamberge — Angaben Waffenart: Schwert, Z …   Deutsch Wikipedia

  • flamberge — Flamberge. s. f. Espée. Il ne se dit qu en raillerie, & ne s employe guere qu en cette phrase. Mettre la flamberge au vent …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Flamberge — Cette épée à deux mains exposée au musée Zwinger de Dresde est un espadon à oreillon présentant une lame flamberge . Une flamberge (de l allemand Flammenschwert) est un type de lame d’épée, tout comme l’est la colichemarde. De forme ondulée… …   Wikipédia en Français

  • flamberge — (flan bèr j ) s. f. 1°   Nom donné quelquefois à l épée du paladin Roland (le nom de Durandal est beaucoup plus commun, surtout dans les textes modernes), et à celle de Renaud de Montauban, l aîné des quatre fils Aymon, dans les romans de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Flamberge — An unusual waved bladed rapier popular with officers and upper classes during the 1600s. It was considered to look both fashionable and deadly as well as erroneously believed to inflict a more deadly wound. When parrying with the flamberge, the… …   Medieval glossary

  • FLAMBERGE — s. f. Épée. Il ne se dit qu en plaisantant, et ne s emploie guère que dans cette phrase, Mettre flamberge au vent, Mettre l épée à la main, tirer son épée du fourreau …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • FLAMBERGE — n. f. épée. Il ne se dit qu’en plaisantant et ne s’emploie guère que dans cette phrase : Mettre flamberge au vent, Mettre l’épée à la main, tirer son épée du fourreau …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • flamberge — noun A European sword, typically a rapier, which had a wavy blade, possibly to increase the cutting surface or for aid in parrying. The wavy, cutting surface in the flamberge, to which flame gave a name: it is …   Wiktionary

  • flamberge — …   Useful english dictionary

  • Mettre flamberge au vent — ● Mettre flamberge au vent tirer l épée …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.